Prototypage et Design Thinking : ce qu’il faut savoir

Un processus de Design Thinking efficace se décompose en différentes étapes, chacune ayant sa propre utilité.

Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur la phase de prototypage, qui doit permettre de passer de l’idée abstraite au concept concret.

Comment se déroule cette étape-clé ? A quoi sert-elle réellement et pourquoi est-elle si importante ? Quels outils peuvent être utilisés pour bien prototyper ?

Si certaines de ces questions vous font écho, ne cherchez plus, vous êtes au bon endroit ! Dans la suite de cet article, Klap vous explique comment le Design Thinking démocratise le prototypage rapide.

Phase de prototypage : définition et déroulement

S’il fallait la résumer en une phrase, on pourrait dire que cette étape doit permettre de “donner vie à différentes idées afin d’en mesurer le potentiel”.

Avant de véritablement se mettre à prototyper, il faut commencer par effectuer un tri parmi les différentes idées qui ont été soumises lors de la phase d’idéation (eh oui, il n’est pas forcément possible de toutes les garder !).

Plusieurs manières de procéder sont envisageables, comme le vote ou la sélection par “coup de cœur”. Attention cependant à ne pas retenir des propositions qui ne sont pas suffisamment étoffées, cela risquerait de poser problème lors de la création du prototype, à cause du manque d’informations à disposition.

Ce n’est qu’ensuite que l’on peut véritablement commencer à se pencher sur le prototypage à proprement parler.

Un prototype peut prendre de multiples formes, mais doit obligatoirement être visible (et tangible dans certains cas) pour pouvoir être considéré comme tel. Pour autant, gardez à l’esprit que les prototypes (surtout les premières itérations de ceux-ci) n’ont pas besoin d’être extraordinairement complexes. Parfois, quelque chose de très simple sera plus adapté pour faire ressortir le potentiel d’une l’idée. Par ailleurs, c’est un gain de temps qui permet de tester plus de prototypes sur une durée réduite auprès des utilisateurs finaux, dans le but de recueillir rapidement des feedbacks.

Les prototypes et maquettes étant expérimentaux, ils sont par la suite étudiés et confrontés entre eux, améliorés ou bien complètement remodelés, et enfin acceptés ou écartés en fonction des feedbacks formulés par les utilisateurs (qui, rappelons le, font partie intégrante du processus de Design Thinking et doivent donc être sollicités régulièrement !).

Le but premier d’un prototype rapide n’est PAS de proposer une version finale d’une idée, simplement de la rendre concrète pour permettre des retours plus pertinents et d’en évaluer le potentiel. Ainsi, la durée de conception d’un prototype ne doit généralement pas excéder 1 semaine pour les plus ambitieux, et quelques heures (voire quelques jours) pour les premiers jets.

Pourquoi prototyper est essentiel ?

Communiquer plus efficacement

Décrire une idée avec des mots est une bonne chose dans un premier temps, mais par la suite il devient nécessaire de la concrétiser afin de la rendre plus compréhensible aux yeux de tous. Cela vous aidera également à acquérir une vision commune de la solution avec les utilisateurs et à dissiper d’éventuelles incompréhensions qui pourraient mettre à mal les efforts déployés.

Tester et itérer

Une idée qui reste à l’état de pensée à peu de chances de pouvoir être viable. Il est important de lui donner vie dans le “monde réel” et de présenter son prototype à votre équipe (si vous en avez une) et aux utilisateurs qui pourront ensuite formuler différents avis. C’est partir de ces derniers que vous pourrez décider quoi faire : valider le concept tel qu’il est, le modifier pour le rendre plus conforme aux attentes, ou alors le mettre complètement de côté dans certains cas. Ainsi, les chances d’aboutir à un résultat final pertinent se voient considérablement accrues.

Un autre avantage est le coût : en effet, développer un prototype requiert généralement peu de ressources (humaines, matérielles ou temporelles). L’impact sera donc bien moins important en cas d’échec sur le prototype que sur la solution “définitive”.

Enfin, l’étape de prototypage peut permettre de faire apparaître les différences entre l’idée “brute” (celle dans la tête) et l’idée “mise en application” (le prototype, la maquette). Ainsi, une idée brute qui semblait parfaite peut se révéler être totalement obsolète lors de sa concrétisation sous forme de maquette.

Explorer et s’inspirer

Parfois, des idées naissent ou évoluent au moment de la mise en pratique. C’est un phénomène qui a certainement dû vous arriver auparavant, et le prototypage repose en partie sur ce phénomène.

Admettons que vous avez une idée A dans votre esprit. Vous décidez de la prototyper mais pendant que vous êtes en train de réaliser la maquette, vous pensez à une modification majeure qui va fondamentalement améliorer votre concept de base. Vous vous retrouvez donc avec une idée B. Alors que vous êtes sur le point de terminer votre maquette, vous apercevez celle d’un autre membre de l’équipe. Une des caractéristiques de son prototype vous inspire et vous décidez qu’elle s’intégrerait parfaitement à votre propre maquette. Vous aboutissez donc à une idée C au terme de votre phase de prototypage, généralement plus complète et pertinente que l’idée A que vous aviez en tête au départ.

Et c’est justement l’une des forces de la phase de prototypage : le Design Thinking se veut être une méthode innovante relativement “décloisonnée” où les différents acteurs peuvent être en contact et échanger régulièrement.

5 outils pour prototyper

La phase de prototypage peut être comparée à une sorte d’atelier de bricolage durant lequel les participants utilisent divers ustensiles afin de créer votre prototype.

Et qui dit bricolage dit outils !

Nous vous avons donc donc concocté une petite liste recensant 5 d’entre eux, qui peuvent vous être très utiles afin de prototyper au mieux !

Du papier et des marqueurs de différentes couleurs

Commençons par la base de la base. Simple, peu onéreuse et relativement rapide tout en offrant de multiples possibilités, cette solution vous permet de commencer à prototyper sans problèmes et est accessible à tous : pas besoin d’apprentissage sur un logiciel quelconque. Les post-its sont également une excellente alternative à envisager. Il ne vous reste plus qu’à coucher vos idées sur le papier !

Storyboarder

Storyboarder est une application Open source (donc intégralement gratuite) qui permet de réaliser des Storyboards poussées assez simplement. Un outil très intéressant pour mettre en scène la solution ou créer un récit mettant en scène l’utilisateur final.

Balsamiq

Disposant d’une version gratuite, Balsamiq est surtout utilisé afin de réaliser des wireframes de sites web, mais peut également servir pour d’autres projets. Ses nombreuses fonctionnalités et son design évoquant le “fait main” sont un bon moyen de donner vie à une idée de manière efficace.

Origami Studio

Développé par les équipes de Facebook, Origami permet de réaliser des prototypes poussés (zones cliquables, importations de données, animations avancées…). Il peut donc être pertinent de l’utiliser si vous avez besoin de créer des maquettes ou prototypes de haute fidélité. Le logiciel présente l’avantage d’être gratuit, mais est en revanche assez compliqué à utiliser.

Proto.io

Proto.io est actuellement un outil avancé tout en restant relativement intuitif à prendre en main. S’il est possible de bâtir des prototypes d’un très haut degré de fidélité grâce à cette application, il faut savoir qu’elle est uniquement dédiée au web.

N’oubliez pas que ce ne sont que des exemples d’outils que vous pouvez utiliser et que bien d’autres sont à votre disposition, parfois juste sous vos yeux : carton, legos, bois…

Ou alors faites travailler votre imagination : jeux de rôles, mini-vidéos, infographies…

A vos protos’ !

3 réflexions au sujet de “Prototypage et Design Thinking : ce qu’il faut savoir”

Laisser un commentaire

Call Now ButtonContactez-nous par téléphone
Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this

😎 J-10 avant la fin des inscriptions pour la formation "Passez au Design Thinking "en ligne qui a déjà réuni plus 1400 personnes !

 🚨  UTILISEZ VOTRE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION POUR VOUS INSCRIRE