Débloquer l’innovation dans votre entreprise avec la co-création

Co-création, intelligence collective, ateliers participatifs ou hackathon : ces mots tendances sont entrés dans le vocabulaire du monde de l’entreprise depuis quelques années.

Les grandes groupes, les startups et même les administrations publiques utilisent ces éléments de langage pour se réinventer et pour impliquer salariés, partenaires, clients et écosystèmes dans leur démarche d’innovation.

Klap, notre agence de co-création et design thinking, vous décrypte ces concepts et vous explique comment les utiliser concrètement sur votre projet et dans votre organisation.

Klap vous accompagne sur :

Qu’est-ce qu’un atelier de co-création ?

Pour commencer, il est nécessaire de définir ce qu’est la co-création.

Chez Klap, nous pensons que la co-création est le fait de rassembler différents types d’expertises dans un but commun : créer ensemble un livrable dans un temps imparti.

L’objectif de la co-création est de puiser dans la richesse d’un groupe d’individus, dans le but que l’apport de chacun puisse générer de nouvelles idées et produire des livrables qui soient plus riches que si on les avait produit seul.

C’est aussi aller plus vite et plus loin dans la conception et le prototypage grâce à des profils variés, multiculturels et spécialisés. En effet, tous les profils d’un projet réunis lors d’un atelier de co création vont donner leur avis, mettre en avant leur expertise, exposer leur point de vue et leurs idées pour faire avancer le projet. On parle alors d’intelligence collective. Plus qu’un brainstorming et particulièrement appréciée par la génération Y, l’intelligence collective est un véritable travail collaboratif.

La co-création se réalise sous forme d’ateliers participatifs. Le livrable est très important et doit représenter quelque chose de tangible et palpable (découvrez les outils de la co-création).

Les sujets et problématiques traités dans ce type d’atelier peuvent être variés mais ce sont souvent des sujets où des avancées rapides sont attendues (quick wins).

On peut co-créer une application, un site internet, un produit, un service, un process, etc… Il n’y a aucune limite.

Les types de co création les plus répandus sont :

  • Avec ses employés : co-création d’un nouveau process ou d’un nouvel aménagement de bureau par exemple
  • Avec ses clients : co-conception d’un nouveau produit par exemple
  • Avec son écosystème : co-création d’un nouveau service par exemple
Intéressé(e) par cette offre ? 👉 CONTACTEZ-NOUS

Les bénéfices et les avantages de ces types d’innovation participative

Les avantages de la co-création et de l’intelligence collective sont nombreux. On peut citer notamment :

    • Le gain de temps : la co-création permet d’éviter les allers retour incessants de la plupart des projets. De plus, tous les cerveaux sont disponibles à un moment donné – il est donc beaucoup plus rapide de construire un projet, produit ou service, et de prendre une décision.
    • Le gain de ressources : la co-création fonctionne en cycle court et permet de réduire le temps du projet. On abandonne donc le traditionnel cycle en V où l’on doit passer par des validations qui transforment petit à petit le projet pour le faire devenir l’exact contraire de ce qui était pensé à l’origine.
    • Rendre concret le projet à travers le prototypage : la co-création permet d’avoir un rendu final, ce qui donne la possibilité de tester un produit ou un service auprès d’utilisateurs potentiels. Le fait de tester fait avancer le projet sur des bases plus solides en validant les hypothèses directement. Ainsi, on ne se retrouve pas de facto avec un produit qui n’est pas utilisé car non confronté à ses utilisateurs.
    • Création d’une vision commune qui permet de s’aligner au sein d’une équipe : la vision commune de ce que doit être le produit et le projet réduit les incompréhensions et permet d’avancer plus rapidement.
    • L’implication des utilisateurs : la co-création permet de remercier, mettre à contribution et valoriser ses utilisateurs en les impliquant de le processus de réflexion et de création.
    • La transformation de l’image d’une entreprise ou d’une marque : co-créer change totalement l’image d’une entreprise auprès de ses clients. En effet, la co création promeut des valeurs d’ouverture et d’innovation, qui peut dépoussiérer certaines marques et les rendre visible auprès de la presse, des partenaires et des clients.
    • Transformer son business model (modèle économique) : une entreprise peut utiliser ce type d’atelier pour emmener ses équipes vers la découverte d’un nouveau modèle économique en imaginant de nouveaux produits et nouveaux services. Cela est particulièrement le cas en cas de récession, crise à l’intérieur de l’entreprise ou changements brutaux dans la répartition du chiffre d’affaire d’une société.
    • Installer un processus d’innovation : un atelier de co-création peut être une première étape vers la mise en place d’une stratégie d’innovation dans l’ensemble de l’organigramme d’une entreprise. Il apprend également à ses collaborateurs à prototyper et à tester rapidement (le prototypage s’avère d’ailleurs de plus en plus simple avec la digitalisation des outils).
    • Favorise le processus de sérendipité : c’est à dire le fait de réaliser une découverte scientifique ou une invention technique de façon inattendue à la suite d’un concours de circonstances fortuite. En effet, lors d’un atelier de co-création, des centaines d’idées sont brassées et on peut tomber sur une idée révolutionnaire qui peut transformer son modèle.
Intéressé(e) par cette offre ? 👉 CONTACTEZ-NOUS

Pour quels types de projets / entreprises ?

Tous les types d’entreprises, d’organisations, d’équipes projet peuvent commencer un processus de co-création. Nous pouvons citer par exemple :

  • Les grands groupes qui veulent commencer à travailler de manière transverse ou ceux qui réorganisent leur équipe pour travailler en mode lean management.
  • Les agences pour produire de meilleurs projets pour leurs clients, apporter une approche différente et plus actuel par rapport au fonctionnement traditionnel.
  • Les startups : pour concevoir les MVP. La co création est d’ailleurs totalement dans leur ADN.
  • Les PME : pour garder toujours une longueur d’avance sur leur concurrent et pour passer un palier.

Les types de projet principaux sont :

  • La refonte d’un site internet
  • La création d’une application mobile
  • Le prototypage d’un nouveau produit
  • La mise en place d’un nouveau service
  • Co-créer des outils RH pour l’interne
  • Plan marketing

Comment implémenter cela dans son entreprise ?

Un atelier de co-création


Pour implémenter et tester un atelier de co-création dans son organisation, il est nécessaire de suivre plusieurs étapes :

  • #1 – Identifier une personne moteur qui porte l’atelier de co-création et capable de réunir une équipe sur le sujet (cela peut être vous bien sûr !)
  • #2 – Aller chercher des profils sensibles à cette nouvelle façon de travailler pour qu’ils puissent s’impliquer. Quand c’est la première fois que l’on souhaite mettre en place ce type d’atelier dans une organisation, il faut éviter de devoir convaincre ; il faut donc choisir des collaborateurs déjà convaincus par le processus pour ne pas avoir de frein. Un atelier de co création se réalise avec 8 à 12 personnes.
  • #3 – Identifier son sujet et sa problématique.
  • #4 – Préparer en cadrant l’atelier :
      • définir le sujet, le terrain de jeu, le challenge à relever, le livrable attendu à la fin de l’atelier, les rôles de chacun au sein des équipes
      • inviter des experts s’il y en a besoin et identifier les utilisateurs
      • penser à la logistique (salle tranquille, installation de tableaux écritoires aux murs de type Veleda, prévoir de la nourriture et des boissons)
      • Penser le déroulé de l’atelier (étapes, outils à utiliser)
      • prévoir ce qu’il va se passer après l’atelier pour qu’il y ait une suite (tests, présentation auprès d’un autre service, communication interne, montrer résultats à la hiérarchie)
      • Préparer la communication autour de l’atelier après que ce dernier ait eu lieu
  • #5 – Organisation de l’atelier sur 1 journée

Quelques exemples d’ateliers créés par Klap

Klap a accompagné un organisme de santé pour co-créer une application dans le domaine de la santé en invitant dirigeants, patients, médecins et experts. Le livrable a été réalisé en 2 jours.

BAM est une société de développement agile spécialisée dans les projets mobiles d’un nouveau genre. BAM a connu une croissance fulgurante, atteignant 1M€ de CA dès la première année. Le site internet de ses débuts s’est vite retrouvé en décalage total avec leur ADN fort et ancré sur 3 piliers fondamentaux : talents, méthodologie et technologie. Avec les équipes de BAM, nous avons donc relevé le challenge suivant : « Co-crééons ensemble la nouvelle vitrine numérique de BAM pour qu’elle démontre vraiment l’identité de l’entreprise et atteigne de meilleurs résultats. »

Klap vous accompagne dans la réalisation de votre atelier.

Focus sur le Hackathon


Mot valise composé du mot “hack” et du mot “marathon”, le hackathon est un évènement où des membres internes et/ou externes à une entreprise se regroupent pour co-créer un projet sur un temps limitée. C’est une forme de co-création très événementiel, utilisée par les organisations pour embarquer un grand nombre de personnes dans un projet.

La thématique d’un hackathon est donnée et connue de tous les participants. Ce type d’évènement regroupe un grand groupe de personnes (50 à 100 personnes) alors qu’un atelier de co-création classique ne dépasse pas souvent 10 personnes

Les équipes se constituent sur le moment / par affinité ou par regroupement autour d’un porteur d’idée / projet qui aura pitché dès le début.

Quelques différences par rapport à un atelier de co-création classique :

  • Le travail est souvent intense et dure entre 24 et 48h en équipe
  • Une très grande autonomie est laissée aux participants au contraire de l’atelier classique où tout est rythmé avec un processus et des étapes claires
  • Un livrable clair doit être présenté à un jury à la fin du hackathon
  • Des coachs passent dans les équipes pour les soutenir, les aider, résoudre les problématiques, les questionner pour les pousser plus loin dans la réflexion
  • La définition des rôles au sein de l’équipe se fait de manière naturelle

On peut organiser un hackathon très libre ou bien très structuré avec livrables et étapes intermédiaires + outils proposés pour avancer dans la réflexion. Klap est plutôt spécialiste de la seconde formule.

Intéressé(e) par cette offre ? 👉 CONTACTEZ-NOUS

Comment organiser un hackathon ?

L’organisation d’un hackathon ressemble beaucoup à l’organisation d’un atelier de co-création.

  • #1 – Il faut définir le sujet / challenge
  • #2 – Faire rapidement un focus sur la logistique car le hackathon est très évènementiel
    • Lieu adapté pour une session de 1 à 3 jours : dans des écoles, dans des entreprises, dans des lieux atypiques
    • Nourriture et boissons
    • Des fournitures
    • De bonnes conditions pour que les participants laissent libre court à leur créativité
  • #3 – Se préparer bien en avance si on attend des participants extérieurs : étudiants, indépendants, salariés curieux de ce type d’événement. Réfléchir à et mettre en place une campagne et un plan de communication pour recruter du monde et animer cette communauté de participants avant, pendant et après l’évènement.
  • #4 – Définir un jury et les gains pour récompenser les participants car les personnes sont volontaires et souvent bénévoles. Ces derniers vont investir du temps et de l’énergie, il est donc normal de leur proposer quelque chose en retour. Il faut tout de même souligner que ce sont les sujets qui les animent, pas le gain en général
    • Idées de gain : pouvoir pitcher devant des investisseurs, un board, une subvention pour continuer le projet

Post-hackathon, il faut continuer à communiquer pour donner de la visibilité à l’événement, aux projets, aux participants (surtout si on souhaite répéter l’aventure chaque année par exemple).

A savoir : Un hackathon a un impact positif sur l’image d’une entreprise. En effet, ce type d’évènement véhicule des valeurs d’ouverture, de jeunesse et d’innovation.

Quelques exemples de hackathon organisés par Klap :

Pour une des compagnies d’assurance leader en Europe, Klap a organisé un hackathon en interne. Cet évènement qui a duré une journée et qui a réuni une soixantaine de personnes, a été conçu pour imaginer de nouveaux produits et services numériques.

Klap organise aussi depuis 2 ans, le Hackathon timbré pour une filiale du groupe La Poste. Une cinquantaine de participants se sont retrouvés durant 3 week ends consécutifs dans une université, pour co-créer ensemble. Le premier hackathon avait pour but de réinventer le timbre tandis que le second a été conçu comme un innovathon dont l’objectif était de créer des jeux et des expériences ludiques autour du timbre.

Klap vous accompagne sur l’organisation de votre atelier de co-création

Perdu ? Klap peut vous aider à structurer vos premiers ateliers, soit par une prestation de co-création, soit par un hackathon, dans toute la France.


Call Now ButtonContactez-nous par téléphone
Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this

😎 J-10 avant la fin des inscriptions pour la formation "Passez au Design Thinking "en ligne qui a déjà réuni plus 1400 personnes !

 🚨  UTILISEZ VOTRE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION POUR VOUS INSCRIRE