Le Design Sprint : une méthodologie inspirée du Design Thinking

Qu’est-ce que la méthodologie Design Sprint ?

Apparue en 2010 sous l’impulsion de Braden Kowitz, Jake Knapp et John Zeratsky, la méthodologie du Design Sprint s’inspire beaucoup du Design Thinking. C’est un processus qui dure généralement 5 jours et dont l’objectif est de répondre à une problématique de façon concrète en produisant un prototype et en le testant auprès d’utilisateurs.

Considérée comme une sous-partie plus normée du Design Thinking, le Design Sprint emprunte également les valeurs de la méthode Agile, utilisée dans la Silicon Valley et place la notion d’innovation au cœur de sa démarche.

Envie d’en savoir plus ? De comprendre qu’est-ce que le Design Sprint et quels en sont ses contours ? A travers cet article, Klap vous présente toutes les clés nécessaires à la compréhension de cette méthodologie.

Le Design Sprint face au Design Thinking

Avant de mieux comprendre qu'est-ce que le Design Sprint, penchons nous tout d’abord sur la définition du Design Thinking.

Les bases du Design Thinking

Un schéma qui présente les différentes grandes étapes du Design Thinking

On appelle Design Thinking, l’approche de l’innovation centrée sur l’utilisateur et qui s’appuie sur un ensemble d’exercices / d’outils. Ces derniers sont destinés à construire pas à pas une réponse à un challenge complexe en intégrant les besoins des utilisateurs dans une approche globale basée sur la co-création, la créativité et l'intelligence collective.

L’objectif est de garantir le succès de l’entreprise en intégrant ses besoins et en y apportant les réponses technologiques adaptées. Le fait de puiser dans cette boîte à outils, à différentes étapes du processus de conception, permet d’entretenir un état d’esprit d’innovation permanente.

Le Design Sprint : méthode inspirée du Design Thinking

Maintenant que les bases du Design Thinking ont été évoquées, voyons à présent les caractéristiques particulières du Design Sprint.

Le Sprint est un processus d’une durée de plusieurs jours, généralement 5, dont l’objectif est de trouver des réponses aux questions les plus critiques des entreprises. Il s’agit d’une méthode d’innovation inspirée tant par le Design Thinking que par le Lean Startup.

Afin de réussir un Sprint et parvenir à répondre rapidement aux besoins des utilisateurs au moindre coût, une petite équipe passe d’une problématique de base à un test utilisateur d’un système prototypé.

Pour ce faire, sont organisés de nombreux ateliers durant 5 jours. Ceux-ci sont élaborés autour de la conception, du prototypage et du test des idées avec les clients. Il est en effet inutile de créer des nouveautés sans même les avoir testées sur les utilisateurs finaux.

Ici, contrairement au Design Thinking qui est une boîte à outils, un état d’esprit et un framework d'innovation par la créativité, le Design Sprint constitue un système particulier permettant de créer et de tester des idées étape par étape.  C'est une application spécifique pratique et packagée du Design Thinking.

Au même titre qu’une recette, le Design Sprint permet d’itérer rapidement sur un produit en confrontant des hypothèses rapidement avec les utilisateurs.

Le Design Sprint vous permet de prendre en considération les ingrédients qui vous sont indispensables et de laisser de coté ceux dont vous devez vous passer. Vous savez quoi faire, quand le faire et à qui confier les tâches les plus importantes pour créer une synergie allant dans le sens d’une création fonctionnelle.

Dois-je me lancer dans le Design Thinking ou dans le Design Sprint ?

En réalité, le Design Sprint ne s’oppose nullement au Design Thinking et en constitue une sous-partie. Si le Design Thinking vous permet de disposer de tous les outils indispensables pour l’innovation, le Design Sprint intervient quant à lui pour vous permettre d’exécuter avec brio cette philosophie et de commencer un processus d'innovation.

Les deux notions restent en ce sens des stratégies créatives reconnues par tous les designers. Le Design Sprint n’est pas grand-chose sans le Design Thinking car il se sert de toutes ses techniques grâce à une méthodologie précise, étalée sur plusieurs jours consécutifs de travail intensif. S’il utilise les techniques de Design Thinking, le Design Sprint est idéal pour l’innovation et pour générer de nouvelles idées constructives.

Les deux notions ont cependant quelques différences notables qu’il apparaît important de relever ici. Le Design Thinking est un concept plus large que le Design Sprint. En ce sens, il peut parfaitement s’appliquer en dehors de tout design de produit ou service. On peut l’utiliser pour répondre à des questions diverses et pour résoudre tout problème complexe où plusieurs réponses peuvent être bonnes et où l’on aura besoin de mettre différentes personnes autour de la table.

 

Les origines du Design Sprint

Quelles sont les origines du Design Sprint ? En 2010, cette méthodologie fait son apparition sous la houlette de trois designers : Braden Kowitz, Jake Knapp et John Zeratsky.

Rapidement, le Sprint Design devient une démarche de test et de prototypage de toute problématique complexe d’interface ou d’user expérience sur un service ou produit et ce, en un temps très réduit de quelques jours, d’où l’intérêt de ce processus en accéléré.

Les avantages de cette technique font rapidement l’unanimité : l’efficacité globale est accrue et l’équipe est bien plus satisfaite. Les techniques s’adaptent en fonction de la taille des équipes, de 2 personnes à l’entreprise de grande envergure.

La démarche emprunte à la fois au Design Thinking, à la stratégie business et à l'User centered design.

Dès 2016, le Design Sprint est utilisé par Google en interne et dans plusieurs compagnies majeures comme Uber, Medium et Slack.

Aujourd’hui, certaines entreprises et grands groupes comme Facebook, Apple, Amazon, Walmart, L’Oréal, KLM, Le Monde et Airbnb l’utilisent ou implémentent en interne au sein de leurs organisations pour étudier la faisabilité d'un projet, participer à la conduite du changement, développer de nouveaux usages, concevoir des produits ou bien mettre en oeuvre une transformation digitale.

Les instructions du Design Sprint

Le Design Sprint a besoin, pour exister, d’un certain nombre d’éléments :

  • plusieurs jours de travail : généralement 5 jours
  • une équipe fonctionnelle entièrement intégrée au processus de création
  • des techniques normées et précises par lesquelles il convient de passer chaque journée.

A qui est destinée la méthodologie du Design Sprint ?

Contrairement au Design Thinking destiné à toutes les entreprises; le Design Sprint est utilisé souvent utilisé par les équipes produits des start-ups, des entreprises innovantes et des grandes entreprises. Certains incubateurs pratiquent aussi cette méthode pour élaborer des solutions innovantes avec leurs membres.

Quoi qu’il en soit, qu’il s’agisse du Design Thinking ou du Design Sprint, les deux méthodes ont un objectif en commun : penser de manière créative afin de résoudre des défis majeurs.

L’idée majeure du Design Sprint est d’encadrer la contrainte par un délai temporel, de sorte à réduire au maximum les incertitudes et les risques. Les délais sont brefs et, à l’issue de ce délai, naît le prototype d’un produit et le retour des utilisateurs l’ayant utilisé.

Pour parvenir à ce résultat, le Design Sprint combine plusieurs techniques importantes :

  • la stratégie business
  • l’idéation du produit au regard du besoin de l’utilisateur
  • la conception d’un prototype centré sur l’utilisateur

Si on devait appliquer cette méthode à la problématique de l'ouverture d'un restaurant, l’idée serait en quelque sorte de concevoir un premier plat, de se projeter dans le futur et de voir quelle serait la réaction des clients avant d’afficher la version définitive du plat plus élaboré au menu du restaurant.

Les raisons d’adopter la méthodologie du Design Sprint

Le Design Sprint est une méthodologie qui ne manque pas d’atouts. Parmi eux :

    1. l’obtention d’un résultat rapide et un prototype créé en quelques jours seulement
    2. l’avantage de pouvoir tester le potentiel d’une idée sans avoir besoin d’investir une somme trop importante dans son développement, ce qui génère moins de risques pour l’entreprise
    3. une meilleure créativité et de meilleures idées grâce au programme mis en place pour réaliser l’objectif fixé
    4. une réorientation ou une adaptation du projet si cela s’avère nécessaire, toujours sans prise de risque
    5. un retour sur investissement maximisé
    6. un financement du projet plus rapide par des investisseurs rassurés par le projet

Que se passe-t-il à l’issue du Design Sprint ?

Une fois que vous avez réalisé la représentation du produit par un prototype et que vous l’avez testé auprès des utilisateurs finaux, la prise de décision deviendra forcément bien plus facile.

Vous pouvez alors décider de réaliser un second Sprint afin de peaufiner cette idée ou bien vous pouvez tout simplement utiliser le prototype et développer le concept.

Laisser un commentaire

Call Now ButtonContactez-nous par téléphone
Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this

😎 Partez du bon pied à la rentrée en vous formant au Design Thinking.

+ 1400 personnes se sont formées avec nous !

 🚨 LES INSCRIPTIONS VIA LE CPF DOIVENT SE FAIRE 11 JOURS OUVRÉS AVANT LE DÉBUT DE LA FORMATION À PARTIR DE JUIN 2021