Qu’est-ce que le Brainstorming ?

Dernière mise à jour :
Par Julie

Vous avez peut-être déjà entendu parler du brainstorming, mais de quoi s’agit-il exactement et pourquoi le pratiquer ?

En quelques lignes, le brainstorming est une technique de créativité qui consiste à générer de nombreuses idées en un court laps de temps. Cette méthode est très utile pour trouver de nouvelles idées de produits, résoudre des problèmes, etc.

Pour tirer le meilleur parti du brainstorming, garder l’esprit ouvert et générer autant d’idées que possible. Cela vous aidera à trouver les meilleures solutions possibles. Dans cet article, vous allez découvrir des méthodes pour organiser votre prochaine session d’idéation collective et en faire un véritable succès. Restez avec nous jusqu’à la fin pour des idées de jeu à mettre en place facilement.

Définition du brainstorming

Le brainstorming ou “remue-méninges” en français est une technique couramment utilisée dans les groupes pour générer des idées et résoudre des problèmes. Avant d’aller plus loin, petit point culture. Cette technique de résolution créative et collective de problèmes a été élaborée dans les années 40 par Alex Osborn. Ce publicitaire américain s’appuie sur la capacité créative d’un groupe à trouver des idées nouvelles en dehors de toute influence de normes ou d’idées préconçues pour résoudre un problème.

En somme, le principe de base du brainstorming est que les meilleures solutions proviennent d’une réflexion créative, plutôt que d’une analyse logique d’un problème. Ces séances d’idéation sont généralement menées avec un petit groupe de personnes, à qui l’on demande de trouver autant d’idées que possible sur un sujet donné. En principe, il n’y a pas de règles sur la façon dont les idées doivent être générées mais fixer un cadre est recommandé. Dans le paragraphe suivant, vous découvrirez les étapes à suivre pour réussir votre session de brainstorming.

En conclusion, le but est de générer autant de possibilités que possible. Une fois que toutes les idées ont été générées, le groupe peut commencer à discuter de celles qui sont les plus viables et de la manière dont elles pourraient être mises en œuvre.

Comment animer une séance de Brainstorming ?

Les 5 étapes du Brainstorming

Le brainstorming est un outil puissant pour générer de nouvelles idées, mais il peut aussi être un processus difficile à gérer. En tant que responsable d’une session de brainstorming, vous devrez créer un environnement qui encourage la créativité et l’ouverture d’esprit. Voici quelques conseils pour vous aider à tirer le meilleur parti de votre prochaine séance de brainstorming :

1. La phase de préparation

Pendant cette courte phase, l’animateur/ice construit le groupe de réflexion de manière efficace et pertinente. Les groupes les plus efficaces sont généralement composés de 5 à 10 personnes, les membres sont ouverts à la discussion et possèdent des angles de vue contrastés voire différents (que ce soit par leur métier, leurs expertises ou encore par rapport à leur position hiérarchique). Cette diversité est un atout important pour obtenir une richesse d’idées. Durant cette phase, vous définissez également l’environnement et les outils : le lieu et sa disposition doivent favoriser les échanges et créer une atmosphère détendue. Réfléchissez bien aux outils qui vont vous aider pendant l’animation (Vidéos projecteur, paperboard etc) et à ceux pour noter les idées. Globalement, dans cette phase vous fixez le cadre et les règles à suivre pour favoriser les échanges en toute bienveillance.

2. La phase de définition des objectifs

Commencez par un objectif clair. Qu’espérez-vous atteindre avec cette séance de brainstorming ? L’objectif de cette phase est de s’assurer que tous les participants sont d’accord sur le problème à résoudre ou sur la question. Chaque membre du groupe possède le même niveau d’information. L’animateur s’assure que tous les membres du groupe connaissent l’objectif et savent comment leurs idées peuvent contribuer à l’atteindre.

3. La phase de recherche d’idées

Dans cette phase, l’animateur encourage les idées et même les plus folles. Les meilleures séances de brainstorming sont celles où aucune idée n’est hors limites. Il est nécessaire d’encourager l’équipe à sortir des sentiers battus et à envisager toutes les possibilités, aussi farfelues qu’elles puissent paraître. Vous l’aurez compris dans cette phase, la censure n’est pas de mise, ni le jugement, seule compte la spontanéité.

4. La phase de classement et tri des idées

Une fois que toutes les idées ont été exprimées et rédigées sur un paper board par exemple, vient la phase de rationalisation. Durant cette phase, on regroupe par analogie les idées pour créer des « métas » idées, en supprimant les doublons ou idées similaires, on élimine les idées les plus farfelues, etc. Vous obtenez une liste beaucoup plus « propre. Il est nécessaire de définir des critères d’appréciation pour déterminer quelles sont les idées les plus intéressantes à travailler. Une fois cette phase réalisée, l’équipe peut réfléchir sereinement sur les idées qui apportent de véritables solutions à la problématique de départ.

5. La phase de sélection des meilleures idées

Enfin, l’animateur et l’équipe sélectionnent les meilleures idées parmi celles qui semblent réalisables pour résoudre le problème initial. Les idées sélectionnées doivent tenir compte de la problématique à traiter et surtout qu’elles soient le fruit d’un total consensus, c’est-à-dire que tous les participants sans exception soient d’accord avec la solution choisie.

Pour conclure, Le brainstorming peut rapidement devenir chaotique s’il n’est pas encadré. Pour garder le cap, imposez une structure à la session en fixant des limites de temps pour chaque étape du processus (par exemple, 5 minutes pour la génération d’idées, 10 minutes pour la discussion et le vote sur les idées). Faites preuve néanmoins de souplesse en acceptant de modifier le cadre si nécessaire. Le plus important est de garder le groupe concentré et engagé afin que chacun puisse apporter ses meilleures idées.

Jeux et exemples en session de Brainstorming

Les spécialistes du marketing, du coaching, du management ou de gestion de projet fourmillent d’idées pour réussir leur session de brainstorming. Voici quelques idées de jeux faciles à mettre en place. Bien sûr, il est possible d’inventer des jeux en fonction du contexte et de la solution à trouver.

Le jeu du round robin

Pour jouer, chaque personne du groupe écrit une seule idée sur une feuille de papier. Une fois que tout le monde a écrit une idée, les papiers sont rassemblés et passés à la personne à gauche. L’étape suivante consiste pour chaque personne à prendre quelques minutes pour lire l’idée qui lui a été donnée, puis à la développer en ajoutant ses propres idées ou suggestions. Ce processus est répété jusqu’à ce que chaque papier ait fait le tour du groupe. À la fin, vous disposerez d’une collection d’idées richement détaillées qui pourront servir de base à d’autres Brainstorming.

Le jeu des six chapeaux

Ce jeu demande aux participants de réfléchir à un problème selon six perspectives différentes, représentées par six chapeaux de couleurs différentes. Pour chaque perspective, les participants doivent réfléchir à des idées et des solutions. Les six chapeaux représentent les perspectives suivantes :

  • Chapeau blanc (faits et chiffres),
  • Chapeau rouge (sentiments et émotions),
  • Chapeau noir (critique),
  • Chapeau jaune (points positifs),
  • Chapeau vert (créativité)
  • Chapeau bleu (vue d’ensemble)

En envisageant un problème sous tous ces angles différents, il est possible de trouver des solutions plus complètes et plus innovantes. Le jeu en session de Brainstorming est un excellent moyen de stimuler la créativité du groupe de travail et de trouver des solutions nouvelles et innovantes. Ils peuvent être adaptés à n’importe quelle situation ou sujet, ce qui en fait un outil polyvalent pour les entreprises de tous types.

Jeu des 6 chapeaux
Jeu des 6 chapeaux

Comment rater une session de Brainstorming ?

Si le brainstorming peut être un outil efficace pour trouver de nouvelles idées, il ne peut fonctionner que si tous les participants acceptent le cadre et les règles du jeu que l’on pourrait résumer ainsi :

  • On formule des suggestions
  • On ne critique pas les suggestions des autres.

Parfois, on croise des participants non adaptés à ce type d’exercice. Ce sont souvent des personnes qui sont persuadées de savoir à l’avance ce qu’il faudra faire, et ne participent que si l’on va dans leur sens Ce sont parfois des personnes qui n’ont pas assimilé les règles de base et jugent et critiquent. Quelques fois, certains participants vont chercher à devenir modérateur car ils n’apprécient que les ambiances paisibles et ils sont déstabilisés lorsque les échanges s’animent un peu et s’enrichissent ! Et enfin le problème le plus délicat à régler, les participants qui n’osent pas s’exprimer de peur de dire une bêtise et de se faire remarquer.

Pour conclure

Malgré ces inconvénients potentiels, n’oubliez pas que le brainstorming peut être un outil utile pour les groupes qui cherchent des solutions nouvelles et créatives à des problèmes.

En utilisant des jeux et des activités, vous pouvez augmenter les chances de trouver de bonnes idées. Chez Klap.io, nous proposons des formations sur la façon de mener des séances de brainstorming.

Nous pouvons aider votre équipe à trouver de bonnes idées qui contribueront à la croissance de votre entreprise. Contactez-nous dès aujourd’hui pour en savoir plus sur nos formations et sur la façon dont nous pouvons aider votre entreprise à réussir.

Laisser un commentaire

Contactez-nous par téléphone