Design Fiction : quand l’innovation emprunte à la science-fiction

Dans les années 2000, l’américain Bruce Sterling fait pour la première fois référence à la notion de Design Fiction. Aujourd’hui, cette approche est de plus en plus adoptée dans les entreprises, comme moyen d’utiliser les technologies et les imaginaires de Science-Fiction pour créer de nouveaux usages dans le futur, dans une logique d’innovation.

Le Design Fiction permet de générer d’autres expériences et univers vraisemblables destinés à tester plusieurs hypothèses dans un avenir proche ou plus lointain. Les entreprises utilisent de plus en plus cette méthodologie empruntée à la Science-fiction, comme véritable outil de prise de décision. Klap vous fait un top dans la suite de l’article.

Le Design Fiction : construire l’avenir en explorant les technologies

Comment se construit une méthodologie de Design Fiction et quels en sont les différents contours ?

Empruntant à la fois à la science-fiction et au monde des scénarios, le design fiction, aussi appelé design spéculatif, permet de créer des objets réels évoquant des mondes futurs, dans le cadre d’un ou de plusieurs scénarios.

Les mondes évoqués s’accompagnent de récits qui en justifient l’existence et qui les maintiennent en vie. Les récits sont directement utiles pour servir le projet, quel qu’il soit.

Les usages du Design fiction sont nombreux : dans une stratégie organisationnelle, en tant que processus d’innovation du service dans une entreprise ou bien pour nourrir un débat sur un enjeu de société. Le Design fiction et la technique des scénarios se ressemblent en certains aspects et ont notamment pour objet d’alimenter un récit et de proposer une analyse du présent de sorte à créer un monde alternatif futur.

Le design fiction, pour concevoir ce que les utilisateurs attendent réellement

Comment s’assurer de concevoir ce que les utilisateurs attendent réellement ? Comment éviter de faire un faux pas ?

Encore faut-il connaître les rêves et les espoirs de ceux qui sont directement concernés par les nouvelles technologies.

Pour s’assurer d’être sur la bonne trajectoire, il est nécessaire de se poser plusieurs questions : qu’est-ce qui semble le plus utile ? Comment les utilisateurs pourront intégrer les technologies dans leur quotidien ? A quoi rêvent-ils et qu’imaginent-ils lorsqu’ils pensent à ces technologies du futur ?

Grâce à plusieurs exercices de création, mettant en action l’intelligence collective, il est possible de synthétiser chaque technologie conservée, imaginée et expérimentée. Pour obtenir un résultat à la hauteur de ce que les gens souhaitent, la création doit être expressive et concrète.

Cela passe par l’utilisation de plusieurs techniques pouvant se complémenter : la réalité virtuelle, la réalité augmentée, des jeux de rôle avec pour point d’ancrage un assistant numérique personnel, des applications éphémères pour créer l’impossible.

Revue d’un petit atelier de Design Fiction

 

Les étapes de fonctionnement du Design Fiction

Plusieurs étapes se distinguent et permettent de mieux comprendre comment fonctionne la méthodologie de Design Fiction.

  • la première étape consiste à utiliser plusieurs ressources de fictions (BD, romans, publicités, films) pour trier les différentes sources de représentations du futur. Ces ressources aident les participants à l’atelier et permettent de transformer leurs conceptions du futur en possibles directement exploitables. La vision stratégique de l’entreprise doit pouvoir venir se greffer à ces conceptions, pour un ensemble cohérent
  • la seconde étape consiste à choisir plusieurs traits pertinents et à les réunir afin de créer un concept cohérent et crédible, pour constituer la base de la production d’une maquette d’un ou de plusieurs objets bien réels. Toutes les ressources de fiction préalablement sélectionnées sont d’une aide précieuse pour définir les usages de ces objets ainsi que leurs formes
  • ensuite, chaque objet doit être rattaché à un récit, afin de créer une nouvelle vision du futur, en liaison avec une organisation particulière. Chaque objet est donc intimement relié à un usage précis qui doit être défini en amont du projet.

Le Design Fiction pour créer un imaginaire non encore existant

Par le biais du design fiction, l’histoire des futurs prend une nouvelle dimension. Les innovations, prises dans leur hétérogénéité, sont autant de preuves de la possibilité de choisir différents futurs et de les associer ensemble, afin de créer une réalité nouvelle qui se démarque du présent.

Pèle mêle, voici quelques idées de créations, empruntant à l’imaginaire et ouvrant le chemin d’un nouveau futur :

  • des architectes créant des îles artificielles prenant la forme de plantes modifiées génétiquement,
  • des concepteurs de jeux vidéos qui inventent des écrans tactiles destinés à des animaux d’élevage,
  • des lunettes à utiliser pour identifier plus rapidement des véhicules en infraction,
  • des algorithmes de trading à haute fréquence qui font et défont les fortunes instantanément,
  • des projets industriels de dirigeables extra planétaires.

Ces différents projets mettent en présence à la fois le gadget et l’innovation radicale, pour un futur qui se distingue nettement du présent. Cela nous apprend que rien, et surtout pas le progrès, n’est inéluctable.

Les ateliers de Design Fiction sont aussi destinés à ouvrir la vanne des imaginaires collectifs, pour contrer tout immobilisme de pensée et sortir des sentiers battus.

Innovation : le design fiction pour une diversité de visions

Puisqu’il se base sur l’analyse de multiples scénarios différents appartenant au monde du futur, le design fiction crée sans cesse des liens entre l’univers de la science-fiction appartenant purement à l’imaginaire et l’innovation.

D’un côté, on trouve toutes les promesses d’avancées technologiques, empruntant aux rêves de création d’intelligences artificielles et autres possibilités infinies offertes par l’univers. D’un autre côté, on trouve toutes les promesses non tenues et les désirs toujours en attente : une planète plus propre, une baisse des inégalités sociales… la liste est longue.

A l’heure du tout numérique, les limites tendent à s’effriter pour finalement s’effondrer, ce qui laisse place à un imaginaire sans aucune restriction. La société et les organisations qui la composent sont aujourd’hui en quête d’avenir plus désirable et de solutions pour contrer tout ce qui gêne aujourd’hui l’avancée sereine au quotidien. Le travail de demain évolue, les espaces publics se réinventent chaque jour, la santé change de visage et l’industrie innove toujours davantage. C’est cela qui explique en partie l’engouement croissant des entreprises pour le design fiction.

Capital à faire fructifier avec patience et délicatesse, l’imaginaire va bien au-delà de l’image traditionnelle en utilisant différentes formes et tonalités de fictions. De nombreuses entreprises, à l’image de l’agence spatiale européenne, comptent parmi leurs équipes des scénaristes de science-fiction et autres chercheurs stratégiques. Les imaginaires ne se cantonnent plus à la réflexion purement chiffrée et à l’analyse de courbes mais deviennent un capital à utiliser et à faire grandir.

Créer un ailleurs pour un futur meilleur

Le design fiction ne se résume pas à un amas d’imaginaires déjà connus et issus d’équipes marketing. L’objectif est de générer un ailleurs, une toute autre forme d’innovation orientée autour d’un décalage total par rapport aux limites et contraintes du quotidien. L’humain est alors plongé dans une possibilité infinie de devenirs non préparés, non anticipés et souvent improbables. L’humain peut alors habiter des mondes alternatifs qui n’ont plus aucune restriction.

Dans le cadre d’un projet de design fiction, les intervenants doivent pouvoir se donner le droit de miser sur une grande diversité de sources, d’univers et de formes. En se laissant surprendre, ils peuvent saisir la pluralité de rêves et de langues à réfléchir sans a priori, de manière libre.

Faire appel aux techniques, aux sciences, tout autant qu’à la magie et à d’autres domaines comme les contes par exemple… tous les moyens sont bons pour structurer l’imaginaire et obtenir une innovation cohérente mais pour autant en décalage avec le réel d’aujourd’hui.

En plus d’utiliser des films, des BD, des livres divers, des vidéos sur le web ou encore des séries TV, vous pouvez parfaitement utiliser des architectures, des décors, des objets sonores, des affiches et toute autre source de design.

Pour un futur meilleur, le choix des sources et leur bonne exploitation constituent des prémisses à une immersion de qualité, pour créer un ailleurs au service d’un futur meilleur.

Repenser le faire et l’action grâce au design fiction

Participer à un atelier pour faire du design fiction, ce n’est pas simplement compiler certains faits étonnants de science-fiction. Ce n’est pas non plus se contenter d’une idée faussement décalée d’une thématique en particulier.

Pratiquer cette méthodologie de design fiction c’est suivre un processus collectivement et individuellement enrichissant, du fait d’une pluralité active d’acteurs qui sont au croisement entre différents éléments sociaux, économiques, technologiques et culturels.

Pour réinventer le faire grâce au design fiction, il est nécessaire de réaliser de nombreux allers et retours entre ce qui se passe au présent et tous les possibles futurs projetés. De cette manière, les intervenants peuvent avoir une idée des limites et contraintes qui s’interposent pour déconstruire et créer d’autres futurs. Explorer de multiples visions et mondes permet de se projeter plus facilement dans le futur et de laisser le champ des possibles faire son travail sans aucune restriction.

Cela permet de répondre à différentes problématiques rencontrées tout en innovant. Réinventer le faire en toute liberté, plutôt que d’astreindre les entreprises à innover dans le cadre de limites bien définies… voilà ce que propose le design fiction. En confrontant les attentes des citoyens à la comète science-fiction, il est possible de créer une nouvelle manière de faire, plus propice à l’innovation, pour un futur radieux.

Pour accompagner les équipes dans leurs projets et afin de tester différents formats, KLAP a décidé d’ouvrir un événement dédié au design fiction. Aucun prérequis n’est nécessaire, ni aucune typologie de participants en particulier. Laissez-vous simplement guider pour un atelier Design Fiction réussi.

1 réflexion au sujet de « Design Fiction : quand l’innovation emprunte à la science-fiction »

Laisser un commentaire

Call Now ButtonContactez-nous par téléphone
Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this

😎 J-10 avant la fin des inscriptions pour la formation "Passez au Design Thinking "en ligne qui a déjà réuni plus 1400 personnes !

 🚨  UTILISEZ VOTRE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION POUR VOUS INSCRIRE